mes dix meilleurs thés
Thé blanc ou le thé qui vous veut du bien !

Thé blanc ou le thé qui vous veut du bien !


Allons faire un tour dans la catégorie des thés subtils, délicats, j’ai nommé le thé blanc.

Les magazines de bien être évoquent souvent les bienfaits du thé blanc, ça n’a pas pu vous échapper !

Mais est ce que vous connaissez vraiment le thé blanc ? Comment est il fabriqué ? Quels arômes développe ce thé ? Quels sont ces fameux bienfaits du thé blanc ?

Vous êtes prêts ? ouvrons la porte des saveurs et découvrons le thé blanc sur toutes ses facettes !

Commençons par parler des bienfaits thérapeutiques du thé blanc…

Le thé blanc est un concentré de bienfaits  parce qu’il est très peu manipulé, transformé. Ses feuilles gardent ainsi toutes leurs précieuses propriétés thérapeutiques:

  • Polyphénols: 3 fois plus présentes que dans le thé vert.
  • Antioxydants: ce seraient les plus puissants existant dans la nature.
  • Catéchines: c’est une variété de polyphénols qui est présente en forte quantité dans le thé blanc.

Par ailleurs, son infusion riche en antioxydants nous aide à lutter contre le vieillissement de votre peau.

Les catéchines, quant à elles, vous aider efficacement à lutter contre le cholestérol. Elles interviennent également dans la lutte contre le stress oxydatif de vos cellules.

Certaines études prétendent même que les polyphénols présents dans le thé blanc ont la capacité de réduire le taux de sucre et de lipides dans le sang.

Un autre bienfait de ce thé merveilleux, c’est la présence du fluor. En effet, le thé blanc est celui qui en contient le plus. Un excellent allié de notre santé bucco-dentaire.

Enfin, sa faible dose de théine lui confère un avantage non négligeable : il a un effet stimulant et non excitant contrairement à la caféine. Ainsi, vous pouvez en déguster toute la journée.

Comment sont préparées les feuilles du théier ?

A l’origine le thé blanc provient de la province du Fujian en Chine. Mais avec le développement de la consommation et de la production du thé dans de nouvelles régions, on le retrouve un peu partout où on produit du thé.

Les 2 catégories les plus connues restent les Bai hao yin zhen et les Bai mu dan. (Toutes deux sont originaires de Chine.)

Ce thé provient toujours de la même plante, le Camelia Sinensis. Ce qui diffère des autres thés, c’est son procédé de fabrication. C’est aussi ce qui lui permet de conserver ses propriétés bénéfiques.

La particularité de la préparation du thé blanc, c’est son absence de fermentation comme on le trouve sur les thés verts et thés sombres.

Les feuilles subissent un flétrissage qui dure plus longtemps que d’ordinaire jusqu’à 60 heures. Ensuite, on enchaîne avec le séchage qui est très court: à peine 10mn !

Grâce à ce procédé, on obtient une oxydation des feuilles extrêmement légère: seulement 12 % ! Le bourgeon précoce porte alors encore une fine pellicule blanchâtre qu’il conserve même après le séchage. C’est de là que lui vient le nom de thé blanc.

Et si nous passions à la dégustation de cette infusion?

Sortez votre plus beau gaiwan ou zhong, votre plateau de bambou…

On utilise une eau de source chauffée à 70°. (oubliez l’eau du robinet trop marquée en chlore qui gâterait le goût). Il est très important de respecter la température d’infusion pour préserver ses arômes délicats.

On obtient alors une liqueur infusée de couleur très claire, dorée et lumineuse. Ce thé tout en délicatesse, a des saveurs très subtiles. On retrouve tour à tour des arômes de miel, de pain chaud, d’amandes, de fleurs blanches. Ceci varie suivant les origines du thé.

Sachez que vous pouvez également le déguster froid.

La recette est simple. Il suffit de laisser infuser une cuillère de thé dans un 1/2 litre d’eau pendant 2h à température ambiante. Ensuite, filtrer et laisser reposer au réfrigérateur pour rafraichir votre boisson. Cette infusion froide est très désaltérante et très agréable à boire l’été.

Le thé blanc est précieux, car il est récolté une seule fois dans la saison et donc un peu plus cher que les autres variétés, mais il le vaut bien !

Pour ma part, c’est mon thé préféré de fin de journée.

J’ai une petite préférence pour le thé « Bourgeons d’argent du Guangxi ». Sa liqueur donne des notes de vanille, de fleurs blanches mêlées à une douce note de fruits type pêche blanche.

Et vous , quel est votre thé blanc préféré ?

Le thé est une conversation avec l’univers infini des saveurs, je ne m’en lasse jamais.

Floral ou fruité, le thé blanc est une douce poésie, une invitation à se poser hors du temps, se reconnecter à l’essentiel : nos sens…

Alors parlez moi de vos thés blancs préférés : Chine ? Japon ?

quels sont ceux qui vous ont séduit ? Par quels arômes avez vous été envoutés ?

A quel moment vous préférez les déguster ?

J’attends vos ressentis, vos découvertes !

Voyageons ensemble au pays du thé blanc ………

Christelle Bérinchy Plume d’Emotions